Prothésie ongulaire : Les techniques

La technique la plus connue du public, mais que j’ai décidé de ne pas utiliser : c’est la pose de capsule ou tips, qui sont des faux ongles en plastique préformés, collés sur les ongles naturels, et pouvant être ensuite recouverts de gel ou de résine.


La Technique que j’utilise pour le rallongement d’ongles naturels

Je vous propose de façonner vos faux ongles, sans capsule, ni colle, directement sur vos ongles naturels, en utilisant le chablon ¹  (ou papier de forme) comme support pour allonger l’ongle. Je peux vous proposer également la méthode dite « en reverse ³ » grâce à un masque ² pour former un sourire parfait.

Je travaille aussi bien la résine que le gel, et j’utilise des produits de marque de qualité, et conformes aux normes françaises et européennes, les marques Kodi, E.Mi et Indigo notamment.
Les différentes formations que j’ai pu suivre me permettent de vous proposer des soins en respectant une hygiène irréprochable.

Votre pose nécessitera un entretien régulier (environ toutes les 3 semaines) pour combler la repousse de l’ongle, rééquilibrer leur structure et assurer la bonne tenue des prothèses d’ongles.

chablon¹ La technique au chablon est plus respectueuse pour vos ongles naturels et permet une pose plus personnalisée, que vous recherchiez un effet du plus naturel au plus sophistiquéElle est également adaptée aux problématiques d’ongles, notamment rongés !

masque sourire² L’utilisation d’un « masque » (gel ou résine couleur chair et opaque) permet un rendu harmonieux en camouflant la démarcation du bord libre de votre ongle naturel (souvent plat ou irrégulier) pour créer une ligne de sourire plus adaptée à la forme et la longueur de vos faux ongles.

³ La pose en reverse signifie que l’on créé la ligne du sourire grâce à un masque, ce qui permet d’obtenir une french très nette. Le masque est modelé en premier pour donner la forme du sourire, puis on vient accoler le blanc de la french contre ce masque. La french est ainsi créée dans l’épaisseur de l’ongle artificiel, elle n’est pas dessiné en surface (cette dernière technique plus rapide peut cependant être utilisée, mais son rendu sera moins idéal).

etapes pose gel

 


Le gel ou la résine ?

Les deux méthodes se valent. Le choix est très personnel et dépend aussi de la tenue selon chaque personne. La différence de prix s’explique uniquement par rapport aux coûts des matières premières, le gel étant plus onéreux que la résine.

La résine est la plus ancienne méthode. Elle consiste à mélanger un liquide (le monomer) avec une poudre acrylique pour obtenir une pâte onctueuse. La poudre est prélevée à l’aide d’un pinceau préalablement imbibé de monomer, ce qui forme une petite boule de résine sur le bout du pinceau, puis on applique celle-ci sur l’ongle où elle est ensuite modelée pour créer la prothèse d’ongle en 4 grandes phases (après une préparation minutieuse de l’ongle naturel)

  1. le masque (ou camouflage de l’ongle naturel) que l’on modèle sur l’ongle pour créer la forme du nouveau sourire de l’ongle,
  2. la french blanche ou de couleur que l’on applique contre le masque, en débordant sur le chablon
  3. la boule de « fondu » qu’on applique au dessus de l’ongle créé, de la base de l’ongle et en l’étirant à la surface de l’ongle pour fondre les couleurs du masque avec celle de l’ongle naturel et créer une épaisseur.
  4. puis une phase de mise en forme par limage pour donner la bonne forme à la prothèse, nécessaire à la d’une bonne tenue de celle-ci

La résine durci à l’air. La prothèse est poreuse mais très solide. Lors de la pose, le liquide a une forte odeur qui peut gêner certaines personnes, bien que non nocive.
Cette matière permet de faire des choses plus correctives, comme une pose sur des ongles très rongés, corriger une forme d’ongle difficile (partant en largeur sur le bout par exemple).
elle peut être retirée complètement, après un limage pour dégrossir l’épaisseur, puis une fonte de la matière restante dans un produit à base d’acétone (le même que pour la fonte du vernis semi-permanent)

Le gel est apparu plus tard. La méthode consiste à prélever, à l’aide d’un pinceau, du gel prêt à emploi plus ou moins visqueux, et appliquer ce gel sur l’ongle, en plusieurs couches superposées. Entre chaque couche, l’ongle recouvert de gel doit être laissé 2 minutes dans une lampe UV qui permet de catalyser le gel, autrement dit, de le faire durcir et adhérer à l’ongle.
De même que pour la résine, il existe des gels transparents, des gels masques, blancs, de couleurs etc..
La prothèse en gel est moins poreuse que la résine, ce qui, chez certaines personnes, peut occasionner une moins bonne tenue dans le temps.
Cependant, le gel peut permettre d’obtenir une pose plus fine, des poses qui jouent avec la transparences et les incrustations de décorations. La méthode gel reste plus simple à mettre en oeuvre que la résine qui demande une meilleure dextérité.
Le retrait ne peut se faire que par limage, le gel ne se dissout pas dans l’acétone contrairement à la résine. Il est parfois préférable de laisser une fine couche de gel sur l’ongle pour éviter de trop limer et risquer d’abîmer l’ongle naturel.


Voir les pages « entretien de vos prothèses d’ongles » et « contre-indications » pour plus d’infos

Publicités